Jour j et toujours rien!

postée
\ Accouchement du 06 octobre 2011
t Durée : 8 heures

DPA: 2 octobre 2012

Nous sommes à J + 3 et pas une contraction. Je pense que Bb sent que tout n’est pas prêt pour son arrivée. Notre appartement est en travaux et rien ne vas comme on le voudrait!

Je perds les eaux le mercredi 5 octobre (J+3 donc) à 23h30. Je pense qu’elle s’est juste fissurée puisque j’ai eu le temps de courir aux toilettes sans en mettre partout :) Le liquide est teinté, je sais que ce n’est pas bon signe… Zhom est au travail, j’essaie de le joindre en vain, tant pis c’est ma mère qui va m’accompagner à la maternité. A la porte de la mater j’ai moi aussi droit à la grande question « c’est pour quoiiii ? » lol. Zhom me rejoins environ 30 minutes plus tard alors que je sors tout juste de la consultation de la sage femme. Il a enfilé sa jolie blouse et s’attend à me voir accoucher dans les 10 minutes. Et non mon chéri, on n’est pas dans un film ! Pour l’instant c’est zéro contraction 

Ma mère nous laisse, nous nous retrouvons tous deux sans trop savoir ce qui nous attend.

Mon col est ouvert de deux centimètres depuis mon septième mois de grossesse. On me conduit en salle d’accouchement et la sage-femme m’injecte un produit par intraveineuse pour « accélérer le travail ». Bon en fait, ce n’est ni plus ni moins un déclenchement sauf que le mot n’a jamais été prononcé !

Je commence à ressentir une sensation que je n’ai jamais connue jusqu’ici. Mes membres inférieurs sont comme engourdis. Je n’ai pas mal, je me sens juste un peu « patraque ». Le cœur de Bb montre des signes de faiblesse à chaque contraction et mon col ne bouge pas. J’ai droit à un TV toutes les 30 minutes. L’étudiante sage-femme me propose le ballon. J’accepte sans grande conviction. Finalement je suis mieux allongé mais je n’ose trop rien dire. Au bout de 10 minutes, ma gentille sage-femme étudiante revient et me remet dans mon lit. Le petit cœur de Bb n’aime pas cette position. Je suis dans un état second mais plus à cause de la fatigue que de la douleur, en faite je n’ai pas mal :) La SF me propose la péridurale, je dis oui plus par peur de ce qui va pouvoir arriver par la suite… L’anesthésiste arrive rapidement et je me mets à pleurer comme une enfant ! La fameuse peur de la grosse aiguille ! Finalement j’ai pleuré pour rien car je n’ai rien senti !!! Par contre j'ai eu droit à une grosse baisse de tension et des nausées juste après. Un petit rappel de mes premiers mois de grossesse :)

Il est 1h30 et je suis épuisée. Le rythme cardiaque de Bb descend à chaque contraction de façon inquiétante. L’équipe soignante va commencer par couper le produit qui donne des contractions pour voir comment Bb réagit mais le col ne s’ouvrant pas naturellement, la SF va venir rouvrir la perfusion. La chronologie est un peu floue dans ma tête mais je pense qu’environ une heure s’est écoulée entre les deux.

J’ai eu droit toute la nuit à un TV toutes les 30 minutes par ma gentille étudiante SF ET ma gentille SF (des anges). Aux alentours de 5h30, la SF vient me parler de la possibilité d’une césarienne si cela ne bouge pas rapidement (le col est ouvert à 6-7 centimètres). Bb est en souffrance mais je ne réalise pas vraiment, je ne comprend pas bien ce qui se passe…

6h30 : arrivée de l’interne, rien ne bouge ça ne sent pas bon…

7h : le gynécologue de garde arrive. Il a les cheveux tous ébouriffés ! J’ai droit à un TV de l’étudiante SF, de la SF, de l’Interne puis du gynécologue !!! Un vrai hall de gare mon col :)

La décision est prise ça sera une césarienne en urgence. Zhom n’est pas admis au bloc C’est lui qui aura le privilège du premier câlin.

7h23 : Onur naît. Il pèse 3,360 kg et mesure 52 cm.

J’ai à peine eu le temps de d’apercevoir mon petit garçon, un petit bisou et la SF disparaît avec mon poussin. Je suis complètement dans le coaltar.

Le seul souvenir que j’ai de l’intervention est l’anesthésiste qui me colle une claque en me disant « restez avec nous madame » ! lol

Je regrette de ne pas avoir eu de nouvelles de mon bébé durant les deux heures qui ont suivi l’accouchement. Apparemment il a été donné un bib à Onur alors que je voulais allaiter. Le début de l’allaitement a été très compliqué. Mon bébé était fatigué et peinait à téter.

Maintenant tous va bien et Onur est un petit garçon joyeux, mignon et très gourmand :)

Picture
86 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie

Les récits d'accouchement
des Ptits Mwana

Des récits d'accouchement écrits par les mamans pour les mamans

Écrire votre récit