Difficile mais merveilleux

postée
\ Accouchement du 18 avril 2009
t Durée : 17 heures et 30 minutes
Photo0092

Le 17 Avril 2009, 15 jours avant le terme je vais voir mon mari afin qu'il me fasse les ongles des pieds ( oui je sais çà sert à rien pour le jour de l'accouchement, personne ne vous regarde à cet endroit mais bon ct ma lubie du moment ) en effet, j'ai eu le pressentiment que le grand jour serait le lendemain ! Mon mari me répond : "non, c'est bon on verra çà demain on a encore le temps..."
- " Oky mais si j'étais toi je me coucherai tôt "
Sur ce, je part terminer mes petites affaires et je part me reposer.
A 1h30, mon mari vient se coucher mais dommage pour lui à 2h, grosse envie de faire pipi je me lève et là "plop" ! "Ah çà est !..."
Je perds les eaux !
Je sais qu'on n'a pas besoin de se presser, je n'ai pas de contraction, donc j'ai encore une bonne heure pour me préparer, je prend une bonne douche on prépare la caméra et l'appareil photo, tout sourire et moi en forme on se filme, on fait des photos du départ.
Vers 3h-3h30, arrivée aux urgences on m'installe, on me met le monitoring, un TV : -"Vous êtres ouvert à 2, faut patienter."
Vers 6h, les premières contractions de travail arrivent, tout va bien je gère sans soucis, on décide alors de m'installer dans une chambre en attendant.
Je reste sous monitoring, mon chéri s'amuse à me dire à quel moment je vais avoir une contraction et à combien elle est montée.
La dilatation se fait tranquillement, c'est dur mais gérable je prend une douche bien chaude çà me fait du bien mais là les douleurs deviennent difficiles, je sors de là, la SF m'ausculte je suis dilatée à 7. Je demande finalement la péri même si j'aurais préféré m'en passer.
A 12h, je descend en salle d'accouchement. J'attends une bonne heure encore avant d'avoir la péri, à 13h s'est posée tout s'est bien passé, j'ai même pas eu mal. Ouf, soulagement je me repose un peu malheureusement mes contractions se sont presque arrêtées et là le travail n'avance plus...
Vers 15h, l'équipe décide de redéclancher les contractions à l'aide d'une perf d'ocytocine (faut dire que j'ai perdu les eaux y a maintenant 13h çà fait long pour le bébé faut se dépêcher).
Et là çà repart de plus belle les contractions sont efficaces, longues (2min30 !) et très douloureuses la péri ne marche plus que du côté droit.
Vers 16h30, je suis dilatée enfin complétement, on m'installe sur le côté pour voir si çà me convient mais je n'arrive pas à pousser.
Donc à 17h, position gynéco : "poussez !!!", je pousse je pousse mais çà ne vient pas, le SF et sa collègue commence à me le reprocher, "Vous avez le périnée trop musclé ! çà passe pas !" (C'est pas de ma faute quand même )
Allez hop, première épisio mais çà ne va toujours pas !!! "Allez on s'énerve Madame, poussez !!!" Vlà qu'ils m'enguelent au lieu de m'encourager heureusement que mon mari me soutient et c'est bien le seul ! (Merci mon Amour )
Tout d'un coup, débarque plusieurs personnes : interne, externe, le gygy du service et je ne sais pas qui ? Ils sont à 7 en train de me regarder l'entrejambe !
- "Qu'est-ce qui va pas ?"
- " Rien, rien " (Non mais ils se foutent de moi je c très bien qu'il n'y a pas besoin d'être à 7 pour accoucher!!!)
Ca chuchote avec le gygy, en attendant 2 filles viennent m'écraser le ventre pour tenter de m'aider à pousser tout en s'énervant contre moi.
Allez Hop ! Une autre épisio sans prévenir pour rallonger la première. Là l'interne me dit qu'Elisa a force de cogner contre le périnée a basculée sa tête sur le côté et du coup çà ne passe pas.
L'interne place ses mains dans mon intimité et part redresser la tête dans le bon sens, faut se dépécher çà fait une demi-heure Elisa commence à souffrir... Là çà fait vraiment mal heureusement qu'on oublie vite la douleur de l'accouchement.
"Bon poussez !"
Ouf la tête est sortie d'un coup, le SF s'éxclame "Pas le temps, j'aime pas çà mais..." Et le voilà sans m'expliquer quoi de ce soit m'arrache Elisa pour la sortir.
Magique, à 17h30 on me la place sur mon ventre, je pleure, je suis si heureuse, elle est si belle ma puce! Papa coupe le cordon alors que çà tête tourne et qu'il fait à moitié un malaise, vite faut s'assoir On se regarde, je vois dans ses yeux le bonheur et les larmes de joie d'être parents.
Après 1 min qui ressemblait à l'éternité, on nous la reprend en effet elle est cyanosée.
En attendant, j'ai le droit au pire ou presque l'interne m'arrache le placenta et bien sur tout ne vient pas ! J'ai le droit à une révision utérine, là voilà qui rentre tout son avant-bras dans mon corps et me triture dedans je crois que se faire arracher les entrailles ressemble à ce que j'ai ressenti.
Après çà elle me recoud,je suis déchirée du col jusqu'à l'entrée du vagin, et j'ai le droit aussi à 7 points pour l'épisio.
Mon chéri part rejoindre notre fille qui va bien.
Le voilà qui revient avec elle, comme elle est belle. Tiens ! La chanson Elisa de Gainsbourg passe en même temps quel magnifique clin d'oeil du destin.
Nous voilà heureux tout les 3, on écoute sa chanson, on vient ensuite me la mettre au sein. Et on reste là, le temps s'est arrêté. Toutes les douleurs sont envolées, ils n'y a plus que nous et rien que nous !

Elisa est née le 18 Avril 2009, à 17h30.
Elle mesure 48 cm et pèse 3kg490.

96dc79bf6e7ba185e1a30b182485f883
50 pts

Commentaires

  • Audrey Superbe récit! j'imagine que ce fût de longues minutes difficiles...
    il y a plus de 5 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie