L'arrivée tant attendue de notre fille...

postée
\ Accouchement du 30 juillet 2012
t Durée : 18 heures et 30 minutes
Laura_201

Mardi 24 juillet
Dernier rendez-vous à l’hôpital, celui du 9ème mois.
Après 3 fausses alertes, nous allions enfin être fixés pour savoir si nous étions bien partis pour aller jusqu’au terme ou bien si notre choupette allait se décider plus tôt…
Eh bien non, après auscultation, le gynécologue m’assure que j’irai à terme, et me donne même une feuille d’information sur la procédure en cas de dépassement de terme…
Bon eh bien ce n’est pas pour cette semaine apparemment…

Le terme était prévu le 8 août.

Samedi 28 juillet
Nous sommes mon mari et moi, chez ma belle-mère et fêtons en famille son anniversaire, qui était 4 jours plus tôt.
Tout se passe bien, tellement bien qu’en début de soirée j’arrive même à danser sur Earth, Wind & Fire!
En milieu de soirée, des contractions surviennent. Après 3 fausses alertes (dont 2 où les contractions étaient indolores mais très régulières…), je trouve qu’elles sont différentes des autres fois. Je les gère sereinement, je ne veux pas être le centre d’attention ce soir et surtout, j’ai peur d’une énième fausse alerte, d’autant plus que mes contractions ne sont pas très régulières.
Nous finissons donc par rentrer à la maison avec mon mari, et je me couche, toujours avec mes contractions irrégulières… Un drôle de sentiment m’envahit…

Dimanche 29 juillet
Ce fût une courte nuit de sommeil. Les contractions me réveillent à 6h30 du matin. Je ne veux pas réveiller mon homme, on ne sait jamais me dis-je, mieux vaut attendre d’être sûre que ce soit le travail qui commence, il aura besoin de forces!!!
 
7h30: Toujours des contractions, régulières, toutes les 10 minutes. Je réveille mon mari, qui a l’air serein également, et qui descend prendre son café afin d’être bien réveillé.
J’ai une grosse envie de faire pipi… J’enlève la couette et… aaaaaaah je ne sais pas ce qui se passe, mais je suis mouillée!!!
Pensant à une fuite urinaire, je découvre quelques secondes plus tard qu’il s’agissait bel et bien des eaux que je commençais à perdre.
C’est bon cette fois c’est sûr, on part à la maternité!!!
Je vais pour prendre ma douche, et m’aperçois que les contractions sont plus douloureuses que les précédentes, mais je parviens toujours à les gérer!
Elles se rapprochent également, et durent de plus en plus longtemps… Ah, ça s’accélère!

9h30: départ pour la maternité! Toutes mes affaires sont prêtes dans l’entrée (merci les fausses alertes). Ma belle-mère et ma belle-sœur sont là pour nous accompagner.
Nous habitons à 35 minutes de la maternité, quand le trafic est fluide du moins. Mais comme nous étions un dimanche, ça allait.
Je regarde ma maison une dernière fois, en me disant que la prochaine fois que j’en franchirai le seuil, ce sera avec ma fille dans les bras… Les affaires dans le coffre, une serviette de toilette sur mon siège et hop nous voilà partis!
Dans la voiture les contractions sont toujours là, régulières. J’arrive toujours à sourire entre deux contractions, mais je suis de plus en concentrée lorsqu’elles arrivent, afin de les gérer au mieux!

10h30: Arrivée à la maternité. Je suis prise en charge assez rapidement. Après les examens de routine (j’étais une habituée maintenant, après 3 fausses alertes!), une sage-femme vient m’ausculter. J’avais hâte de savoir où en était le travail. D’après la sage-femme, le travail avait sans doute commencé, mais l’accouchement n’était pas imminent. Je n’étais pas assez dilatée pour avoir la péridurale (dans la maternité où j’étais, ils ne donnent pas le chiffre exact de dilatation). Ce qui signifiait que j’allais devoir gérer encore pas mal de contractions moi-même… Je m’encourageais en pensant que bientôt j’aurai droit à la péridurale et que je pourrai enfin me reposer un peu…

11h: Direction une chambre! Après être installée, on me pose le monitoring pendant 45 minutes afin de voir si bébé gère bien les contractions également! Je suis seule dans la chambre avec mon mari, et nous pensons que dans quelques heures, nous serons enfin parents…

12h: Tout va bien d’après le monitoring, notre bébé est très bien!!! On m’annonce également que j’aurai un autre monitoring dans 2h. Les contractions devenant difficiles pour moi à gérer allongée, je demande d’avoir le fameux ballon!!!! Aaah ça va beaucoup mieux!!!
Je demande également si j’ai le droit de manger (j’avais le ventre vide!!!) et on me dit que oui!!! J’ai alors droit à un panini et des frites soigneusement apportés par mon beau-frère!!! Le temps passe, et je gère toujours!

14h: Une sage-femme revient pour m’annoncer que j’ai de nouveau droit à un monitoring! Je demande à le faire sur le ballon. Après 45 mn, la sage-femme me dit que tout va toujours très bien. En voulant me relever, j’inonde la chambre! Je viens de perdre entièrement les eaux! La sage-femme me propose de prendre une douche afin de me soulager, et me dit que d’ici 18h, on reviendra me voir pour voir où ça en est!
Je continue de faire mes exercices sur mon ballon.

15h: Je prends ma douche. Les contractions commencent à être difficiles à gérer. Je souffle comme je l’avais appris lors des cours de prépa, ça aide vraiment, y’a pas de doute! Je retourne sur mon ballon, et fais également quelques pas dans le couloir pour aider à avancer le travail.

18h30: On revient m’examiner afin de voir l’avancée du travail. Ca avance me dit-on mais ce n’est pas encore ça, on me propose de marcher encore et de reprendre une douche…
Heureusement que mon mari est là pour me soutenir, j’ai hâte d’être en salle d’accouchement…

19h: J’en profite donc pour sortir de ma chambre et marcher afin de faire un coucou à toutes les personnes qui sont venues me voir en salle d’attente. Sur le chemin je n’en peux plus, les contractions sont très rapprochées et j’ai de moins en moins de temps pour récupérer entre deux…

20h: Je n’en peux plus, alors mon mari et moi décidons d’appeler une sage-femme pour qu’elle m‘ausculte. Ca y est, je vais ENFIN pouvoir aller en salle d’accouchement, d’autant plus que l’anesthésiste est libre donc la péridurale sera vite posée!!!

20h30: Pose de la péridurale. Je bouge un peu (pas bien du tout…) du coup l’anesthésiste a du renouveler l’opération. 10 minutes pour faire effet…

21h: Toujours rien, les contractions sont toujours là, et je les sens même encore mieux. Ca ne va pas. Je le dis à l’équipe présente, et on me dit d’appuyer sur le bouton pour rajouter des doses d'anesthésiant… Chose que je fais, mais ça ne marche toujours pas..
Les sage-femmes décident donc de rappeler l’anesthésiste, qui revient me rajouter une dose complète…
Je patiente à nouveau (très difficilement à vrai dire…) mais j’ai mal. Très mal. Je commence à mal gérer… D’autant plus que l’on m’oblige à rester allongée de manière à maximiser les effets de la péridurale, mais allongée, je ne gère plus du tout…
Mais mon homme est là, et me soutient… Ca m’aide à me ressaisir.
Inquiète de voir que la péridurale ne fonctionne toujours pas, la sage-femme m’ausculte: col dilaté à 9!!!!

Aaaaaaah… Je comprends rapidement que la péridurale ne fait pas effet car le travail est trop avancé…
Je vais accoucher sans péridurale…
Je n’ai plus le choix je dois gérer. On me propose alors le ballon (aaah, mon sauveur). Je me mets à 4 pattes sur la table d’accouchement, le ballon sous mes coudes, tout en faisant naturellement des mouvements de bassin. J’ai même droit à des massages de la sage-femme dans le bas du dos… Je reprends du poil de la bête, je sais que ma fille arrive bientôt, je la sens qui descend dans mon bassin petit à petit, je sens même qu'elle bouge sa tête...

Elle a beaucoup de cheveux, me dit la sage-femme!!!

Le moment fatidique arrive, où je ressens cette fameuse envie de pousser.
La sage-femme me dit alors de pousser, et je sens que mon bébé arrive. Quelle magnifique sensation que de sentir son bébé descendre le long de notre corps… Plusieurs poussées sont nécessaires, car ma fille remontait parfois entre deux... Nous étions bientôt sur le point de rencontrer notre fille...
Dans une ultime poussée, la sage-femme me demande d’attraper mon bébé…
Elle est là, ça y est, je l’attrape, elle est belle, magnifique même, j’en pleure de joie, et papa aussi… Ca y est dis-je à mon mari, nous sommes parents…

Je pose ma fille sur moi... Elle a à peine pleuré, nous aimons déjà le son de sa voix...Papa sort, pour annoncer qu'elle était née. Lorsqu'il revient, et qu'il nous parle, notre fille le cherchait déjà du regard, et se retourne pour observer à qui appartenait cette voix qu'elle connaissait également...

Je la mets au sein après ses soins... Grand moment d'émotion...

Née à 1h08 le 30 juillet, notre fille pesait 3kg700 à la naissance (pour un poids estimé à 3kg, 3kg200 maximum à terme) pour 50 centimètres…

Malgré tout, ce fût pour moi un moment magique… L’équipe médicale était géniale, aux petits soins…

En ce qui concerne la péridurale, mon mari m’a expliqué que lorsque la sage-femme m’a auscultée alors que je ne gérais plus du tout, juste avant d’entrer en salle d’accouchement, je n’étais qu’à 3 cm… J’étais donc passée de 3 cm à 9 cm en moins de 2 heures de temps… Ce qui explique le fait qu’elle n’ait pas fonctionné!

Quelque part, je suis heureuse d'avoir vécu cet accouchement sans péridurale (du moins qu'elle n'ait pas marché), car en dépit de ça, il s'est très bien passé, et j'ai pu sentir tout ce qui se passait... Nous avons même eu les compliments de l'équipe médicale qui trouvait que c'était un très bel accouchement! Et une fois que je tenais ma fille dans les bras, j'étais déjà prête à recommencer!!!

A19561810ac8f6f8cc812905e196b152
50 pts

Commentaires

  • Nono MA-GNI-FIQUE! Merci merci d'avoir partagé ce récit sur cet espace. Et la photo est juste magnifique aussi! Merci!!! Et bravo!
    il y a plus de 5 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie