Siège par voie basse

postée
\ Accouchement du 25 novembre 2007
t Durée : 3 heures et 45 minutes

Ils m'avaient dit "le premier c'est toujours très long et quand il arrive en siège c'est encore pire". Mais bon, j'étais prête. De toute façon j'allais avoir la péridurale pour m'aider... C'est donc à peu près sereine que j'abordais le 9è mois. La seule question qui restait c'était comment différencier les vraies et les fausses contractions? mon gynéco avait dit : "Vous inquiétez pas vous le saurez!"

Il avait raison le bougre. Dimanche matin, avec trois semaines d'avance, à 7 heures pile, je faisais un bond dans le lit, surprise par une" vrai" contraction et je perdais les eaux! Innondation! C'était drôle mon mari et moi étions certains que ce serait pour ce week-end là bien qu'il y ait beaucoup d'avance. En fait j'avais passé la nuit dans un état de semi veille attendant l'évênement et je venais de m'endormir en me disant : on s'est trompé, c'est pas pour aujourd'hui.

Après un brin de toilette et avoir essayé de diminuer les fuites d'eaux ,mon mari (qui a assuré grave quand je l'ai réveillé) et moi nous sommes rendus à la maternité. J'avais des contractions toutes les 5 minutes dès le début et le temps qu'on arrive toutes les 3 minutes.

8 heures, nous sonnons et une sage-femme nous accueille : C'est pour quoi?

Réponse : J'ai perdu les eaux!

Quelle drôle d'idée! a-t-elle répondu. Elles ont le sens de l'humour ces dames. Enfin dans la salle d'examen (que j'appelle le placard à balai car petite pièce sans fenêtre) elle m'examine, pose un monitoring et me dit que j'en suis à 2 cm. Il y a donc le temps. Elle contacte mon gynéco qui a accepté de m'accoucher par voie basse uniquement si c'est lui qui le fait parce que ses collègues n'ont pas d'expérience de l'accouchement en siège.

1h plus tard, 1heure de torture parce que les contractions sont passées de 3 minutes à 2 minutes, puis plus de répit du tout entre, et que la position allongée est la pire qui soit, elle m'examine de nouveau:

Oups vous êtes dilatée de plus de 6 cm! Bon ben vous n'aurez pas de péridurale. De toute façon l'anesthésiste est occupé. Il y a eu un accident de voiture cette nuit. Il viendra vous voir après.

Moi en penséee :  C'est pas possible je ne vais jamais y arriver! (On pourra me pardonner ce moment de faiblesse j'en suis sûre.)

Donc direction la salle d'accouchement sans passer par la salle de travail (que je ne verrai jamais puisque c'était au programme du cours de prépa de la semaine suivante.) On m'installe et après 1h40 de souffrance attroce ,mon gynéco, qu'on a rappelé 2 fois pour qu'il se dépêche, arrive enfin. Là il se penche un peu et dit : Oh lala, bon ben on va y aller.

Le temps d'enfiler une blouse, de mettre les étriers, de pousser trois fois et bébé était sorti! La mon gynéco dit : Elle va bien.

Et c'était magique parce que nous n'avions pas voulu savoir le sexe, et mon bébé était une petite fille minuscule et parfaite dont je suis tombée amoureuse au premier regard. Et aussi parce que malgré la douleur insupportable (qui somme toute n'a pas duré si longtemps), j'étais prête a ressubir ça ,là ,toute de suite, pour revivre ce moment.

 

Commentaires

  • Nono Tu as eu tout l'inverse de ce qu'ils avaient prédit! Et c'est tant mieux! (sauf pour la péri peut-être) C'est génial! Tu as de la chance que les choses soient allées aussi vite! Bravo! Et merci d'avoir partagé avec nous ton récit!
    il y a plus de 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie