Troisième accouchement avec déclenchement

postée
\ Accouchement du 04 juin 2006
t Durée : 8 heures

Bonjour,

Mon troisième bébé était attendu pour le 11juin 2006.

Le vendredi 2 juin, je vais pour me coucher et là je sens de l'eau qui coule entre mes jambes. Je me dis mince, je me fais pipi dessus puis je me rends compte que je perds les eaux. Ça coule dès que je bouge, c'est assez impressionnant.

On appelle les beaux-parents pour qu'ils viennent garder les 2 grands. On part à la maternité tranquillement car je n'ai pas de contractions.

J'arrive là bas, monito. Le bébé va bien, toujours pas de contractions. Mon chéri retourne à la maison, on me garde à la maternité.

Le lendemain, toujours pas de contractions et on me dit que le dimanche on me déclenchera à 7h.

Ok, je m'endors, on me réveille pour me faire une piqure d'antibiotiques. 

Je me rendors, puis je suis réveillée par des contractions. Elles ne ressemblent pas du tout à celles que j'avais eu pour les 2 autres. Elles montent en puissance puis restent longtemps en haut pour redescendre rapidement.

Elles sont espacées de plus de 10 minutes mais elles me font drôlement mal. J'appelle la sage femme, elle me fait un monito. Elle rigole presque en me disant que ce n'est pas avec une contraction toutes les 15 minutes que je vais accouché et qu'elles ne sont pas fortes. Ouais mais c'est pas elle qui les a les contractions.

A 7h, je vais en salle d'accouchement. J'ai toujours mes contractions pas rapprochées mais qui me font mal. Je commence à crier car j'ai trop mal. La sage femme me dit que ce n'est pas bien pour le bébé. Je me dis qu'elle exagère là.

On me pose la perf pour le déclenchement.

Et là, les contractions sont de plus en plus fortes. Je hurle à chaque contraction. Je sens d'un coup comme si j'avais envie d'aller à la selle. Je me dis non, je ne vais pas me ch... dessus puis je me souviens de mon premier accouchement, en fait bébé arrive.

Je panique un peu, je suis toute seule en salle d'accouchement, mes contractions ne me laissent que peu de répis. J'appuie sur la sonnette. Une infirmière vient me voir, je lui hurle "le bébé arrive". Elle va chercher la sage femme. J'ai l'impression qu'elle met une éternité à arriver.

La sage femme arrive, elle essaye de me calmer. Le bébé est bien en train d'arriver elle voit sa tête qui pousse sur ma culotte. Elle me dit de la retirer. Moi je hurle "je ne peux pas" puis je fais un effort pour me concentrer. Je comprends plus tard qu'elle a fait ça pour que je me calme un peu.

Je ne pousse pas, je hurle. En 3 hurlements, bébé est arrivé à 7h15. Elle me le pose sur le ventre. Ouf c'est enfin fini.

Je reste avec mon bébé sur mon ventre de longues minutes tout est calme. La salle est claire et grande. C'est beau. J'en ai oublié de demander si c'était une fille ou un garçon et la sage femme aussi.

Mon mari était tellement persuadé d'avoir vu à l'écho que c'était une fille!

La sage femme fait les premiers soins à Laurine puis me la remet sur moi en couche.

J'ai juste eu une petite déchirure.

C'est le plus bel accouchement que j'ai eu malgré la douleur (qui n'a pas duré trés longtemps).

J'ai été vraiment heureuse de pouvoir faire connaissance avec mon bébé de cette façon. J'ai aussi vraiment apprécié d'avoir eu qu'une seule personne avec moi qui était une sage femme.

L'accouchement aprés le déclenchement a été aussi rapide car je pense que mes fameuses contractions de la nuit qui étaient soi-disant des petites contractions ont été efficaces.

Pendant la nuit jamais on m'a regardé le col, ni le matin. Je trouve ça un peu dommage car on aurait peut être pu éviter le déclenchement mais bon comme ça je connais aussi ce que ça fait d'accoucher sans péridurale.

Picture
150 pts

Commentaires

  • Nono Accouchement rapide et douloureux apparemment. Ta description des contractions (qui restent) m'a rappelé les miennes... En tout cas bravo! Encore un bel accouchement.
    il y a environ 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie