La venue de ma première perle d'amour

postée
\ Accouchement du 28 novembre 2000
t Durée : 7 heures et 30 minutes

Tout commence par un réveil à 11h (normal rien à faire et personne à s'occuper)... Je me hisse de mon lit avec toutes les peines que chaque maman connait c'est à dire on roule sur le côté et une jambe après l'autre touchent le sol en s'aidant, bien entendu, des bras et des mains...lol !!! Et bizarrement, une douleur me prend par surprise dans le bas des reins...Oohh!!! Je vais d'abord aller au pipiroom et ensuite je me ferais couler un bon bain chaud car j'ai sans doute dû avoir une mauvaise nuit... et re, une seconde douleur...pfff !!! C'est quoi ce truc ? Oh c'est pas grave je vais dans mon bain ça me fera du bien... Et là, 3ème douleur encore plus intense en montant dans la baignoire et je manque tout juste de me faire le coup du lapin. Je sors vite de la baignoire pour éviter toute éventuelle bêtise. Et je retourne sur mon lit en m'emparant du téléphone pour appeler mon mari et lui dire de venir de suite...Il arrive 1 heure après, le temps pour lui qu'il se libère de son travail. ça y est, on part direction la clinique ! Je me souviens encore que lorsqu'il conduisait la voiture, je lui criait dessus parce qu'il roulait sur les plaques d'égouts à la vitesse de 30 km/h et je l'incendiais (je trouvais qu'il roulait trop vite...mdr !!!) Bref, j'étais comme une femme tenant un panier d'oeufs...lol !!!! C'est sur ce chemin que je comprenais enfin que tout allait se jouer ce jour-là. Nous voici enfin arrivé devant la clinique à 14h. J'envoi mon mari me chercher une chaise roulante car il était impossible pour moi de marcher et il revient avec une infirmière et un brancard, et la femme me dit : "désolé nous n'avons plus de chaise roulante mais par contre nous avons un brancard mais il ne se plie pas !"

Imaginez!!!! une autre infirmière nous avait rejoins, et les voilà tous les trois à vouloir essayer de me hisser sur ce brancard. Je me rappelle leur avoir crier dessus gentillement en leur disant de me laisser faire j'y arriverais moi même. Et c'est ce que j'ai fait. J'ai sauté sur ce fichu brancard et en pleine contraction. C'est bon, on peut rentrer enfin. Me voici dans la salle d'accouchement, il m'osculte rapidement et ce rendent compte que le chemin n'est pas fini...Ils décident tout de même de m'envoyer anesthésiste pour la péridurale...Assise sur le bord du lit, les pieds posés sur une chaise jambes écartés avec le ventre pendant dans le vide et le dos bien rond, et en pleine contraction, on m'installe la péridurale et très franchement une ptite piqûre dans le dos pour l'anesthésie locale et c'est tout ce qu'on ressent.

Enfin la douleur s'efface progressivement mais assez rapidement !!! Soulagements....

Et ensuite des heures d'attente interminables où futur papa dorment d'impatience.

Viens le moment où la sage femme dit qu'elle en a marre (lol) d'attendre et qu'elle rompt la poche des eaux et le travail s'accélère brusquement en peu de temps comparé à toutes ces longues minutes d'attentes... il est 17h environ.

On appelle enfin le médecin. Et tout va plus vite, on prépare la table d'accouchement, ton lit se rapticie et tes pieds sont suspendus sur des échasses...lol !!! Tout te donne l'impression que tu es sur le devant de la scène.

Et viens le moment des premières poussées et en même temps le médecin fait son entrée. Et c'est parti, on y est... On pousse allez, encore encore encore encore encore..... Je me rappelerais tjs de ces mots...

La sage femme propose à mon mari de venir voir les quelques cheveux apparant...

Au bout de trois ou quatre vrais poussées, voici ma poupée, l'amour de ma vie, mon trésor qui vient se poser sur mon ventre en poussant ses premiers cris...à cet instant personne n'aura le droit de faire du mal à cet ange qui vient du ciel car je l'aime plus que ma vie et je suis fière d'avoir donné naissance à ma première fille qui naitra à 18h30 et qu'on appellera Clélia.

11 ans et demi après, cela fait ressortir beaucoup de souvenir et beaucoup de mots qui sont sortis ces jours-là, car aujourd'hui je suis seule à contempler ce ptit trésor qui a bien grandi et qui me donne toujours autant de fierté si ce n'est plus...

Je t'aime ma fille chérie <3

Commentaires

  • Nono Merci de nous avoir fait vivre tes émotions à travers ton récit. On ressent vraiment beaucoup d'amour dans ce récit, enfin sur la fin! lol. Non vraiment, c'est émouvant de donner la naissance. merci! Hâte de lire les autres pour voir si tu es toujours aussi "gentille" avec ton mari et le personnel médical lol.
    il y a environ 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie