Un accouchement hors du commun

postée
\ Accouchement du 13 août 2011
t Durée : 5 heures

Hello à vous toutes et tous....

Je viens raconter ici avec vous, mon accouchement hors du commun.

Après une grossesse ponctuée de rebondissement car ma fille n'avait pas un pc (périmètre crânien) assez grand, un flux dans le cordon inquiétant... et j'en passe... j'ai décidé de changer de maternité (je précise qu'entre temps j'ai aussi changer de domicile).

Le jour de la naissance présumée de ma fille soit le 12/08/2011 je me rends a la maternité, à 70 bornes de chez moi. Et tout va bien, quelques contractions visibles au monito, un col ouvert à 1.5cm mais pour la sage femme, rien d’inquiétant!!! Cela faisait 2 jours qu'elle faisait un faux travail. Je rentre donc chez moi, pas très sereine puisqu'en me couchant le soir, je fais part de mon inquiétude a zhomm qu'ils auraient pu me garder au cas ou.

Et justement, le lendemain, vers 6h du mat je me réveille avec des contractions, pas très douloureuses mais pas tres regulières non plus. Je suis les conseils de la sage femme qui, la veille, m'a dit de prendre une douche avec deux spasfons, ce que je fais. Les contractions se calment, mais reprennent. Toujours en suivant les indications de la sage femme, je prends un bain. Et pendant l'heure de mon bain les contrax sont supportables... enfin...
je décide alors de descendre déjeuner, et là ça se gâte. Je ne pas tenir en place alors je bouge.

Vers 9h, je décide d'aller réveiller zhomm, qui après une longue semaine de travail, avait bien besoin de repos.
Je sens que les contractions sont différentes, mais zhomm comme moi ne sommes affolés car il faut préciser que pour mon premier accouchement j'ai été déclenchée. J'ai de plus en plus de mal a tenir en place alors je bouge encore!

Vers 10h, je décide de décaler car la ça commence a être critique. Les douleurs sont fortes, ça fait mal et je ne suis pas encore arrivée a la mater. Pendant le trajet, zhomm, bien courageux, me change les idées, voyant que les douleurs deviennent de plus en plus forte, essayant lui aussi de garder les pieds sur terre. À la moitie du chemin entre la maison et la mater, rupture de la poche des eaux! On avait bâcher le siège en prévision, comme quoi!

On rappelle la sage femme qui nous dit y a pas d'autres solution que de venir maintenant. Je vous avoue que j'ai eu peur, non pas pour moi, mais bien pour ma puce.

Je lutte contre les envies de poussée qui se font de plus en plus présente, et la technique de respiration n'y change rien. J'ai mal, je hûrle, j'en veux a ce moment là à la terre entière. Pourquoi n'ai je pas la péridurale ??? Je transpire.

Les kilomètres continuent et me rapproche de la maternité. Je me sens à bout de force, je supplie ma puce d’arrêter de pousser, ce qu'elle fait d'ailleurs.

Arrivés devant la maternité à 11h07, l’équipe médicale me prend en charge, me sort de la voiture, et m’emmène en salle de naissance.

Je n'ai plus conscience de ce qui ce passe, à moitié dans les vapes, fatiguée par la lutte, je dis aux filles qui me déshabillent et m'installent sur le lit, que je n'aurai pas la force. Première poussée, je dis a ma fille que c'est bon, elle peut arriver, on est arrivé à la mater! Deuxième poussée, le papa arrive, 3ème poussée j'ai zhomm à coté de moi, qui m'encourage, les sages femme aussi. Et moi qui encourage ma fille... 11h12 je l’attrape, elle était pas tout a fait sortie, qu’elle a poussé son premier cri.

Je lui dis "j'ai réussi, on a réussi, c'est fini, tu es avec nous!". Nous restons à 3, à savourer ce moment , avant de rentrer quelques jours plus tard à la maison retrouver son frère.

Zhomm a été exemplaire, puisqu'une femme enceinte avec des contractions c'est pas evident a gérer! Avec des pointes a 160, sur la route, il est super conducteur, super conjoint et en plus super papa!

Aujourd’hui je suis comblée j'ai deux adorables enfants et si c'était a refaire je le referai sans souci, dans la même maternité mais bcp plus tôt!!!
 
Un accouchement peu ordinaire vous dites???

 

38fe7e2f658134f0013b724453fb6671
100 pts

Commentaires

  • Nono C'est clair que ça été très juste! Et franchement, chapeau pour avoir résisté à l'envie de pousser alors que ta puce appuyait!!! Finalement avec le recul, c'est plutôt fun tout ça, même si j'imagine bien le stress que ça a pu être. Tiens d'ailleurs, est-ce que tu as eu plus mal que pour le 1er accouchement ?
    il y a presque 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie